Bienvenue sur le site officiel de Bezouce

Le musée  wa import30

Le Club Archéologique présente dans le musée le fruit de   ses recherches. La période Gallo-Romaine est la plus représentée ; objets trouvés dans les vestiges d'habitats ruraux, ils montrent la vie humble et laborieuse dans les campagnes. Sont présentés broyeur à grain, amphores, poteries communes, cruchons, sigillées, lampes à huile, parures et colifichets en os, bronzes, pâtes de verre, outils en fer, monnaies, ...

 

La Noria de l'acqueduc Romainwa import33

Depuis des millénaires, l’homme utilise le mécanisme antique de la noria pour aller chercher dans les profondeurs du sous-sol, l’eau indispensable à la vie. Au milieu du 19éme siècle, avec la crise économique liée au phylloxéra, qui frappe cruellement les vignobles de notre région, ces engins, nés à l’aube de l’histoire de l’humanité se sont répandus dans la plaine du Vistre. Quarante-cinq de ces norias ont été recensées sur notre commune. Elles ont permis le développement de la culture des oignons, en remplacement de la vigne, cette culture demandant un apport régulier et important en eau. Avec le progrès technique et scientifique, ces norias ont disparu peu à peu de notre paysage, pour laisser place à des systèmes modernes d’arrosage.La restauration en 2004, de la noria de l’Aqueduc Romain, unique en son genre, puisqu’elle allait chercher l’eau de la nappe phréatique dans l’aqueduc romain lui-même, est une curiosité exceptionnelle dont la commune de Bezouce peut, à juste titre, s’enorgueillir.

J. MAUVIEL

 

L'eglise de Bezoucedsc 0016

Autour d’une petite église romane construite au XII siècle vers 1150, divers agrandissements se sont succédés de 1857 à 1867 détruisant ainsi la plus grande partie de la construction dont quelques détails ont pu être décelés lors de la restauration intérieure (crépis et peintures) réalisée en 1998. Entre temps divers travaux de consolidation durent être entrepris : la clé de voûte du grand arceau séparant la net du chœur porte gravé la date 1658. L’historien Ménard et les archives prouvent que Bezouce fut à la fois une paroisse et un bourg important de la périphérie de Nîmes. Dès 1268, l’évêque de Nîmes Amaury, qui était aussi le premier seigneur de Bezouce, venait dans sa résidence, une habitation toute proche del’aborde de l’église, reliées selon la tradition par un souterrain.  Preuve de la grande notoriété de cette paroisse, le 8 décembre 1482, Jacques II de Caulers est sacré évêque dans l’église, en présence de nombreux dignitaires ! Ce bourg, place forte catholique entourée de remparts, fut très souvent le refuge des évêques durant les périodes de troubles et les guerres de religions. Un plan au sol de l’église actuelle a été relevé, on y distingue très bien la forme de la construction romane dont la nef et les deux chapelles recèlent de nombreuses sépultures. On remarque les agrandissement bas côtés sud 1837 – bas côté Nord en 1841 – allongement de la nef et clocher en 1858. Enfin sans raison connue, ni explication, ajout sur les 2 chapelles en 1861 et 1867. Ainsi, l’église romane passe à un style genre ogival pour l’intérieur et gothique pour la façade.
 
Le monument aux morts
 
 
Après la guerre, le dimanche 9 mars 1919, une réunion publique se tint dans la salle de la mairie. Les bezouçois ont désigné les membres du comité chargé de la souscription publique en vue d'ériger un monument commémoratif des glorieux concitoyens morts pour la France pendant la guerre. Ce comité était présidé par Mr AZAN Claude, Maire. et se composé de l'instituteur, du curé, de conseillers municipaux, de notables et des veuves de guerre.
En novembre 1919, la société MERIGNARGUES FRERES de Nîmes fut choisi pour élaborer le monument aux morts du village. Le cout du monument aux morts s'éleva à 6000 Francs (de l'époque). La souscription publique rapporta un total de 2950.50 Francs.
Le monument aux Morts fut installé dans l'ancien cimetière en septembre 1920 et inauguré le 31 octobre de la même année. Il mesure 4m de hauteur et 2m40  de  largeur à la base. Il est en pierre de Brouzet (provenant de Brouzet les Alés). Les obus qui entourent le monument, sont une dotation de la préfecture et du ministère des armées.
 
Ce monument honore tous les soldats Morts pour la France.  Ont été rajouté le nom des soldats bezouçois morts durant la 2nde guerre mondiale et ceux de la guerre d'Algérie.
 
0
0
0
s2sdefault
powered by social2s

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris